28 févr. 2013



Titre : Un employé modèle 
Auteur : Paul Cleave 
Nombre de pages : 478
Edition : le livre de poche
Genre : Thriller
Prix : 7,60 €

Résumé : Christchurch, Nouvelle-Zélande. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, Joe Middleton travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d'être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer accusé d'avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Pourtant, même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu'une de ces femmes n'a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu'il est le Boucher de Christchurch. Contrarié, Joe décide de démasquer le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres… 



Mon avis : Forte introduction avec ce roman, dans laquelle Paul Cleave nous annonce d'emblée la couleur. On suit ici Joe un serial killer en pleine action, du moins, sur le point de tuer. 

   Quand j'ai lu le résumé de ce livre, je me suis dit : Ouah... ça promet. J’étais persuadée que j'allais à coup sûr, passer un bon moment. J'ai trouvé l'idée originale et je m'attendais à une sorte de chasse à l'homme d'un meurtrier par un serial Killer pas content... mais alors, pas content du tout d'avoir été plagié. Et en parallèle , une enquête de police hors du commun... avec des personnages haut en couleur... je m'attendais à du suspense, des pièges... le titre et le résumé ont fait exploser mon imagination..
    Mais voila, l'auteur est partie dans une direction opposée et à fini, à mon sens, par perdre son chemin tellement j'ai trouvé l'histoire très décousue et qui partait dans tous les sens. Il se passe énormément de choses mais sans qu'on comprenne pourquoi ça arrive et pourquoi à ce moment précis... (La, je fais référence à Mélissa, pour ceux qui ont lu le livre) De plus, Joe m'énervait constamment à se prendre pour le centre du monde, à force, j'ai trouvé cela exaspérant. Pourtant j'avais vraiment aimé l'idée qu'il se fasse passer pour ce qu'il n'est pas, dans le but d'avoir un accès permanent au commissariat qui gérait l'affaire du boucher de Christchurch. Mais l'auteur à glissé ça juste comme étant un détail à mon goût...

    Par ailleurs, quelque chose dans la construction de son récit m'a beaucoup dérangé. L'auteur alterne dans son histoire, la narration de Joe et la vie (à la 3ème personne) de Sally. Une de ses collègues de travail qui s'intéresse à lui parce qu'il se fait passer pour un attardé mental et qu'il lui fait beaucoup penser à son petit frère qu'elle a perdu. Tout au long du livre, j'ai pensé  qu'à un moment donné, sa présence aller nous permettre de mieux comprendre les agissements de Joe (qu'on ne trouve d'ailleurs nulle part, si ce n'est qu'il dit aimer ça) ou bien, je ne sais pas moi, avoir un quelconque sens...utile. Mais non, loin de là, pour moi, le personnage de Sally était en trop et l'auteur l'a utilisé juste pour servir une fin, à mes yeux un peu... trop facile... j'aurais vraiment préféré qu'il développe plus le personnage de Mélissa (un personnage sadique à souhait) et qu'elle fut nettement plus présente... Sinon des longueurs routinières de la vie de notre "cher" Joe... qui ont un tantinet perturbé ma lecture.

 Ma note : 8/20*

*Explications : Pour noter les livres que j'ai lu,  je me réfère à la notation de goodreads, sachant que pour moi, une étoile vaut entre 0 et 4 pts, deux étoiles valent  entre 2.5 et 8 pts, trois étoiles valent entre 8.5 et 12 pts, 4 étoiles valent entre 12.5 et 16 pts et enfin cinq étoiles entre 16.5 et 20 pts. Et seuls les coups de cœur auront une note de 20 pts tout rond..

prochaines chroniques :






 



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire