25 nov. 2013

La divine géométrie de Karen Engelmann



La divine géométrie

Couverture La Divine géométrie Titre : La divine géométrie  
Auteur : Karen Engelmann
Année  de sortie : Octobre 2013
Nombre de pages : 500
Éditeur : JCLattès
Genre : Historique
Prix : 22 € 00

Particularité : J’ai reçu ce livre dans le cadre d’un service presse en partenariat avec Livraddict et JCLattès que je remercie.

Résumé :

En cette année 1791, à Stockholm, la vie est presque parfaite pour Emil Larsson, fonctionnaire au Bureau des douanes, joueur et célibataire endurci. Mais voilà qu’un soir, Mme Moineau, tenancière d’une maison de jeu très privée et cartomancienne de son état, lui fait part d’une vision qu’elle a eue le concernant : amour et union sont promis à Emil. Elle lui propose de lui tirer une Octave, un tarot préfigurant les huit personnes susceptibles de l’aider à réaliser cette vision, s’il parvient à les trouver.
Intrigué, Emil commence donc sa quête. Mais au cours d’une partie de cartes, les pouvoirs de l’Octave se révèlent dans toute leur profondeur : ce n’est plus juste une affaire de cœur. Réunir ses Huit s’avère à présent crucial pour tirer le pays du chaos qui le menace.
Sur la lumineuse toile de fond du Stockholm de la fin du XVIIIe siècle, sous le règne du roi Gustave III, tandis que les vents révolutionnaires font rage à travers les capitales européennes, La Divine Géométrie nous présente une galerie de personnages hauts en couleur dans un récit empreint de mystère et de magie.

Mon avis :

Tout dans « la divine géométrie » m’a attiré. Le résumé, sa couverture intrigante, le thème de la cartomancie, même les avis sur la toile étaient encouragent etc. Je l’ai commencé dès qu’il a atterrit dans mes mains…  Mais j’ai très vite déchanté…



Ce livre regorge certainement de scènes mémorables, de personnages hauts en couleurs et ne doit certainement pas manquer d’intérêt auprès de ses lecteurs.



En ce qui me concerne, je pense être passée totalement à côté de l’histoire car, j’ai trouvé ce roman beaucoup trop long, lent, très lent… l’ennui à réussit à me gagner très vite et chaque fois que je reprenais le livre pour le continuer, je le lisais ave beaucoup de peine.  Il m’a fallut beaucoup de temps pour arriver à la dernière page. En général, quand je passe plus de deux semaines sur un roman, ce n’est pas bon signe.



Pourtant, ce roman à tout pour plaire, l’auteur à une belle plume, le sujet est intéressant, la curiosité est très vite de mise quant aux personnages qu’on y trouve… Mais voilà, je n’ai pas réussit à entrer dans l’histoire, ça m’a pris tellement de temps pour arriver au bout que j’ai dû perdre plusieurs informations capitales en chemin…



Même si ma note n’est pas au top, je ne déconseille absolument pas ce roman, mais en revanche, soyez armé de patience… vous en aurez besoin.

Ma note : 10/20                                ♥♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire