26 juil. 2014

3096 jours de Natascha Kampusch

Couverture 3096 jours Titre : 3096 jours 
Auteur : Natascha Kampusch 
Nombre de pages : 307
Edition : JC Lattès
Genre : Autobiographie
Prix : 20 €


Résumé :  

Natascha Kampusch a vécu le pire : le 2 mars 1998, à l'âge de dix ans, elle est enlevée sur le chemin de l'école. Pendant 3096 jours, huit ans et demi, son bourreau, Wolfgang Priklopil, la garde prisonnière dans une cave d'environ cinq mètres carrés, près de Vienne.
En août 2006, elle parvient à s'enfuir par ses propres moyens. Priklopil se suicide le jour même.
Dans ce récit bouleversant, Natascha Kampusch révèle les circonstances de son enlèvement, le quotidien de sa captivité, sa terrible relation avec son ravisseur et la façon dont elle a réussi à survivre à cet enfer.
Le témoignage unique d'une traversée de l'inimaginable par une jeune femme qui ne s'est jamais laissé briser.

Mon avis : 

La première fois que j'ai entendu parler de cette histoire j'ai absolument voulu lire ce livre parce que j'étais curieuse de savoir comment cette enfant, puis jeune fille par la suite a pu surmonter ces horribles moments que furent son enlèvement et sa captivité auprès d'un détraqué mental ? 

Il est claire, qu'en refermant ce livre, on en ressort perturbé, choqué etc. parce que disons-le clairement, cette fille à vécu le pire. Vraiment pire, parce que se rendre compte qu'en plus d'avoir vécu tout ça, la police doute de vous, de vos dires, ce n'est guerre mieux. Et que les journalistes vous traques parce que vous ne souhaitez pas encore leur parler...

 Je me répète donc, c'est une histoire horrible, qu'on ne souhaiterai même pas à notre pire ennemi mais dans ce cas précis, ce livre ne m'a pas plu. Bien entendu,ce n'est pas l'histoire que je remets en cause, mais la façon donc c'est raconté.
En général, quand je lis ce genre de livre, que l'histoire soit vrai ou non d'ailleurs, je ressens toujours quelque chose au font de moi, je ne saurais exactement le décrire mais, ça se passe dans mon cœur... ici ce ne fut pas le cas. Je n'ai rien ressenti de particulier parce que j'ai trouvé que Natascha donnait l'impression d'être complètement détachée de ce qu'il lui arrivait. On aurait dit qu'elle racontait l'histoire de quelqu'un d'autre... comme si elle même ne comprenait pas exactement ce qui se passe réellement. 

Ce fut clairement une petite fille intelligente et forte qui a su à peu prés gérer cette situation mais pour le coup je pense que l'auteure à mis énormément de chose de côté en ce qui concerne les sentiments, le ressenti, le vécu... J'ai eu du mal à accepter que c'était d'elle qu'elle parlait... je ne sais pas si ce que je dis est clair mais c'est comme ça que j'ai ressenti le récit... 

De plus, plusieurs éléments m'ont dissuadés de continuer ou m'ont fait zapper plusieurs passages. D'abord, il y a eu ce problème de chronologie. Au cours du récit on ne sait jamais vraiment ou on se trouve, dans le passé quand elle était petite fille ou dans le passé mais plus âgée. Puisque c'est la Natasha plusieurs années après les faits qui raconte. Ce n'est pas évident de savoir a qui appartenait les mots. l'enfant ou la jeune fille, la jeune femme... et puis, l'auteure, faisait plusieurs aller et retour dans son récit de sorte qu'on était amené à s'embrouiller facilement. 

Puis il a eu les longueurs et répétitions... Il y a des masses dans le livres, par moment, j'avais l'impression que je n'avançais absolument pas dans le récit... Il clair que vivre pendant des années enfermé dans une petite pièce nous fait faire systématiquement les mêmes gestes, de ressentir les mêmes choses mais dans ce cas, sauf pour marquer le coup, je ne vois pas l'intérêt de raconter 50 fois la même chose... Pour le coup, je pense que l'auteure aurait du aller à l'essentiel, je pense que nous autres lecteurs nous aurions encore étaient plus touchés par son récit. 

En résumé, c'est histoire horrible qui est arrivée à Natascha Kampusch une jeune fille qui a su puiser beaucoup de courage en elle, mais malheureusement, je n'ai pas adhéré au récit en lui même. ceci étant, je ne déconseille pas de découvrir le livre parce que c'est tout le même le genre d'informations qui faut savoir pour se protéger soit-même et les autres. 

Un petit mot sur le film 

J'avais vu le film avant de lire le livre, ça ne m'a pas gêné tant que ça car excepté la fin, l'histoire reste fidèle. En revanche, comme pour le livre, j'ai trouvé le film très mou (une fois encore ce n'est pas l'histoire que je remets en cause, mais bien la façon dont on l'a partager avec nous) Je me suis clairement ennuyé d'un bout à l'autre. Et les personnages ne m'ont rien fait ressentir du tout. En somme c'est un film que j'ai presque déjà oublié. 

Ma note : 

12/20
♥♥♥♥♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire