29 août 2014

Eleanor & Park de Rainbow Rowell

Couverture Eleanor & Park
Titre : Yellow birds  
Auteur : Kevin Powers
Date de sortie : 2014
Nombre de pages : 378
Éditeur : Pocket Jeunesse (PKJ)
Genre : Contemporain, Romance
Prix : 16,90 € 

Résumé :

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, un garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent liés par leur amours des comics et des Smiths... Et qu'importe si tout le monde au lycée Harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est près à tout pour la sortir de là.

Mon avis :


Je ne fais pas partie de ceux qui ont eu le big coup de cœur pour cette lecture mais cependant, j'ai beaucoup aimé cette lecture. J’ai passé un agréable moment en compagnie des protagonistes et aimé chacun des moments qui étaient important pour eux. 

Pourquoi j'ai aimé cette lecture ? Tout simplement parce que j'ai aimé me trouver à une époque lointaine (si si très lointaine lol) là ou les téléphones portables ne sont pas dans les mains de chaque adolescent, là ou le mot ipad n'existait pas et la ou internet n'accaparait pas tout le temps des jeunes.
Retrouver les cassettes audio qu'ont rembobinaient avec des stylos (je me souviens à peine le nombre de fois ou j'ai pu faire ça) j'ai trouvé ça presque magique (oui parfois je pense que ce genre de simplicité peut faire le bonheur des gens). 

Les protagonistes ? Différents de ce qu'on à l'habitude de voir. Eleanor pourrait ressemblerait à s'y méprendre à madame tout le monde. Même si on n'est pas comme elle à 100 %, on retrouve un peu d'elle en chacun de nous. Et puis elle est juste exceptionnelle. Je me suis énormément attachée à elle. Elle a su susciter en moi beaucoup d'émotions. Quant à Park, j'avais tout simplement envie de le croquer, comme Eléanor.

L’histoire d’amour ? Magique. Simple et sans chichis. Une histoire qui commence tout doucement et qui prend le temps de s’étaler dans le temps. Oui, parce que les détails c’est important. Le moment magique des premières fois qui deviendront par la suite les plus beaux souvenirs. Une histoire originale, qui commence dans un bus alors que rien ne l’a présageait… et qui continue d’émerveiller les deux amoureux et nous autres lecteurs qui n’en demandons pas plus pour qu’ils soient heureux.

Et le fond de l’histoire ? Le triste sort de la vie d’Eléanor, une mère faible et carrément effacée. Un père biologique con et qui ne sert à rien et un beau-père carrément horrible et sans scrupule qui manie la méchanceté comme la fée sa baguette magique… Et les ados au lycée qui n’ont pas plus de matière grise que le beau-père, et qui ont font voir de toutes les couleurs à Eleanor. Mais malgré tout, Eleanor aime. Et est aimée. Et dans sa vie misérable, son histoire d’amour avec Park, c’est son rayon de soleil parce que quand elle est avec Park, plus rien n’a d’importance et tout devient facile.

La fin de l’histoire ? On ne s’y attend pas. On voudrait que ça se passe autrement parce qu’on a l’impression que l’histoire n’est pas terminée. Parce que Park compte encore dans le cœur et l’esprit d’Eleanor. Parce qu’Eleanor est tout ce qu’il y a de plus beau dans la vie de Park et parce que désormais on ne pourra plus jamais imaginer Eleanor sans Park et Park sans Eleanor… parce que c’est juste improbable… alors faites marcher votre imagination… 

La plume de l'auteure  ? Franchement, je la trouve juste magnifique. Elle a réussit à parsemer un peu partout dans son roman, des phrases justes mémorables, qui nous font ressentir les choses tellement fortes et puis c'est tellement vrai !! 

"Punaise" lisez-le !!!  


Extraits : 


"...Tenir la main d'Eleanor c'était comme tenir un papillon. Ou un battement de cœur. C'était tenir une chose pleine, et pleinement vivante. Des qu'il l'a touchée, il s'est demandé comment il avait tenu aussi longtemps sans le faire. Il caressait sa paume avec son pouce pour remonter vers la naissance des ses doigts, et il était conscient de chacune de ses respirations..."

"... Je crois que je n'arrive pas à respirer quand on n'est pas tous les deux. En d'autres termes, quand je te vois le lundi matin, ça fait environ soixante heures que je retiens mon souffle. Ca explique que peut-être que je sois grognon et que je m'énerve contre toi, et tout ce que je fais quand on est loin, c'est penser à toi, et tout ce que je fais quand on est ensemble, c'est paniquer. Parce que chaque seconde semble si importante. Et parce que je suis vraiment incontrôlable, je ne peux pas m'en empêcher. Je ne m'appartiens même pas, je suis à toi, et qu'est-ce qui se passera si un jour tu décides que tu ne veux plus de moi ? Comment est-ce que tu pourrais me vouloir autant que je te veux moi ? Il était silencieux. Il aurait voulu que tout ce qu'elle venait de lui dire soit la dernière chose qu'il entende. Il voulait s'endormir avec ce "Je te veux" à son oreille..."

"...Eleanor avait raison. Elle n'était jamais jolie. Elle ressemblait à une oeuvre d'art. L'art n'avait rien à voir avec le beau, il existait pour faire ressentir les choses..." 

Ma note : 

18/20
♥♥♥♥

4 commentaires:

  1. Très jolie chronique ! Et je fais partie de ceux qui n'ont pas eu de coup de coeur pour ce roman :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Je pense que le fait d'avoir beaucoup aimé excuse largement l'absence de coup de cœur.

      Supprimer
  2. Je l'ai commandé sur amazon, il me faisait tellement envie !! La majorité des avis ne sont que positifs concernant ce livre, j'ai trop envie de le découvrir, d'autant plus que l'histoire a l'air simple, belle et émouvante <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah c'est cool. J'espère qu'il ta plaira au moins autant qu'à moi si ce n'est plus...

      Supprimer