14 avr. 2013

Le dernier jour d'un condamné de Victor Hugo

Couverture Le Dernier Jour d'un condamné
Titre : Le dernier jour d'un condamné
Auteure : Victor hugo
Nombre de pages : 103
Edition : Pocket
Genre : classique 
Prix : 1,50 €




Résumé : "Encore six heures et je serai mort. Est-il bien vrai que je serai mort avant la fin du jour ?" Bientôt sa tête roulera dans la sciure. Jugé, emprisonné, enchaîné, il attend dans l'épouvante. "J'ai peur" et notre peur grandit avec la sienne. L'aumônier viendra, puis les assistants du bourreau. Il montera dans la charrue, traversera la foule hideuse. Au bout de la marche au supplice, l'apparition de la guillotine. On dit qu'on ne souffre pas, que c'est une fin douce, mais qui le sait ?
Avec lui, nous vivons ce cauchemar, cette absurdité horrifiante de la peine capitale que personne avant Victor Hugo n'avait songé à dénoncer.

Mon avis :  Que dire sur ce cours récit de Victor Hugo, à part que je l'ai trouvé juste extraordinaire. D'abord je trouve que l'auteur défend ici une cause très importante et savoir qu'il l'a été le premier à mettre cela part écrit est encore plus important. Ensuite parce que je pense que ça amène à réfléchir sur la peine de mort et la punition. Quelque soit le crime commit qui est-on pour décider d'enlever la vie d'autrui ? La punition n'est-elle pas un symbole plus parlant ?  Tuer un criminel, ne fera pas revenir des victimes, mais le punir en revanche lui donnera le temps nécessaire pour réfléchir à son acte. Malgré le fait que nous sachions d'avance l'issue de ce récit, c'est ce que nous livre ce condamné en attendant son heure. Une attente toute aussi pesante pour nous lecteur que le condamné lui-même.

♥♥♥♥♥
Ma note : 20/20 


prochaine chroniques :


  Couverture Le Voisin Editions France Loisirs 2011  Couverture Albert Nobbs Editions  2012 

1 commentaire:

  1. Un coup de coeur peut être pas mais j'ai vraiment adoré, dévoré ce petit livre. Malgré le fait que l'on sache que le prisonnier est condamné on espère, on l'accompagne, on a l'impression de ressentir ce qu'il ressent.
    J'ai aimé le fait qu'il soit si anonyme.... j'adore le travail de Victor Hugo, en tant qu'auteur de romans/nouvelles/poésies etc mais aussi et surtout en tant que plaidoyer ! Il arrive à faire passer chacun de ses messages de façon si clair, si originale à la fois...

    RépondreSupprimer