4 avr. 2013

Ne les crois pas de Sebastian Fitzek


Titre : Ne les crois pas 
Auteur : Sebastian Fitzek 
Nombre de pages : 414
Edition : Le livre de poche
Genre : Thriller
Prix : 7,60 € 


Résumé : Ils te diront que je suis morte ! Yann May, célèbre psychologue berlinois, est au téléphone avec Leoni, sa fiancée. La liaison est mauvaise, hachée. Toutefois, il l'entend dire: "Ne les crois pas. Quoi qu'ils te disent, ne les crois pas... " Alors qu'il est encore en ligne, un policier sonne et lui annonce la mort accidentelle de Leoni, une heure plus tôt... Quoi qu'ils te disent... Huit mois ont passé. Ira Samin, une psychologue de la police, a décidé d'en finir. Mais, alors qu'elle s'apprête à passer à l'acte, un de ses collègues vient la chercher pour l'emmener dans une station de radio. Un forcené s'est retranché dans un studio et menace d'abattre un à un ses otages. ... ne les crois pas ! Ira est chargée de mener les négociations. Bien vite, elle comprend que Yann a tenté ce coup de poker pour retrouver Leoni, qu'il refuse de croire morte. Et il est vrai que certains de ses arguments sont troublants...

Mon avis : Quand j'ai découvert le synopsis, j'avais une grande hâte de lire ce thriller qui promettait une grande histoire. Et puis, ayant déjà lu un livre de cet auteur, que j'avais énormément aimé et pour lequel j'avais eu un coup de cœur, je me suis dis, que j'allais découvrir encore une petite perle. Eh bien, ce ne fut pas tout à fait le cas. J'ai bien aimé dans ce livre, l'idée principale concernant le fait que l'on fasse croire à un homme que sa femme (compagne) est morte alors que cette dernière lui parle encore au téléphone. Je me suis demandais, est-ce que c'est ce moment précis le canular ? Et puis j'ai repensé au premier roman que j'ai lu de l'auteur, me disant qu'en faite, ça n'y ressemblait pas. Que c'était bien plus complexe que ça. 
Et ce fut bien le cas. Sauf que voila, j'ai trouvé contrairement  à Thérapie, que ce roman, était un tantinet décousu, trop de choses viennent se greffer à l'histoire principale et du coup, nous en éloignent. Notamment l'histoire elle même de Ira Samin la négociatrice qui prend vraiment trop d'importance dans l'histoire à mon goût. J'ai également trouvé, que l'histoire avait pris trop de temps à démarrer ce qui m'a donné du mal à entrer dedans. Ce que je regrette aussi, c'est qu'on n'en sait pas beaucoup sur les personnages, Il faut vraiment attendre à toute fin ou l'auteur fini par tout nous balancer. Que ce soit des infos sur tous les personnages, le pourquoi du comment qui les a conduit ou ils sont... Ce qui m'a le plus dérangé, c'est quand l'auteur nous dévoile la taupe dans le commissariat, j'avoue que je ne m'attendais pas à ce que ce soit "cette personne" mais en même temps, l'info est arrivée comme un cheveu sur la soupe du coup, ça ne m'a même pas surprise comme ça l'aurait dû..
Mais à part ça, j'ai tout de même passé un bon moment, car j'ai trouvé le personnage de Yann vraiment intéressant,  l'idée principale vraiment intéressante, et certaines scènes entres Yann et Ira (même si je n'aime cette dernière) vraiment topissime.
 Il ne s'agit pas du meilleur livre de l'auteur, ni du meilleur thriller loin de là, mais si vous le lisez, je pense que ça pourrait être une bonne lecture.


♥♥♥

Ma note : 14/20

Prochaines Chroniques : 


  Couverture Les justes Editions Folio  2007 Couverture Inconnu à cette adresse Editions Flammarion (Jeunesse) 2006  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire