19 août 2013

Le cahier de Maya d'Isabel Allende

Le cahier de Maya

Couverture Le Cahier de Maya

Titre : Le cahier de Maya

Auteur : Isabel Allende

Année  de sortie : 2013

Nombre de pages : 459

Éditeur : Éditions Grasset

Genre : Contemporain 

Prix : J'ai reçue ce roman dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Grasset que je remercie ainsi que l'équipe de livraddict. 
Résumé :
M
aya Vidal n'a que 19 ans, mais elle a déjà connu l'enfer et traîne un lourd passé dont elle peine à se défaire. Toxicomane tout juste sevrée, poursuivie par les dealers de Las Vegas avec lesquels elle a trempé dans les affaires les plus louches mais aussi par les agents du FBI, elle trouve refuge sur une île paradisiaque et loin du monde.Ce petit archipel de Chiloé, au sud du Chili, est la terre d'origine de sa grand-mère paternelle, Nini, une femme forte qui a vite fait de trouver la solution à tous les problèmes pour remettre sa petite-fille dans le droit chemin.
Dans ce lieu primordial où la nature se fait son alliée, passage obligé pour regarder vers l'avenir, Maya va apprendre à se connaître, découvrir des vérités cachées, retrouver ses racines et reprendre goût à la vie.
Mon avis :


 'ai choisi ce livre pour son résumé que je trouvais intéressant. Moi j'aime bien les histoires des personnes qui tombent dans des tourments de fou et qui, par je ne sais quel miracle arrivent à se relever. Pas sans conséquences bien sûr, mais qui y parviennent tout de même. Même si je ne suis pas du tout le genre de personne qui pourrait s'identifier au personnage qu'est Maya, j'ai trouvé son parcours pas commun du tout. C'est vrai qu'il y a quelques déjà vus concernant le thème de la drogue, de l'alcool, de la prostitutions etc... Mais il y a une grande partie de l'histoire qui m'a tellement plu que j'ai eu le coup de cœur. 

 

Parlons d'abord des personnages justement. Je trouve que l'auteure a su construire des personnages très charismatiques, forts et fragiles à la fois (comme je les aimes) pleins d'humilité, (Je pense surtout aux Chilotes) Très réalistes. Malgré le fait qu'il arrive des tas de choses horribles à Maya, je n'ai pas eu l'impression que c'était trop ou surfait, je pense sincèrement que ce genre de chose pourrait arriver à n'importe qui, qui se sent complètement paumé. Je me suis beaucoup attachée à Maya, Manuel, Blanca, Freddy, Popo et j'en passe parce qu'ils sont nombreux... J'ai passé de très bons moments en leur compagnie. 

 

Le décor. J'ai énormément aimé le contraste entre la vie de certains personnages, surtout Maya à Las Vegas et au Chili dans cette petite île de Chiloé. Le bruit, le crime, l’égoïsme, la froideur, l'horreur de l'une contre le calme, la patience, l'humilité, l'humanisme, la bonté etc... de Chiloé.  J'ai apprécié d'apprendre tant de chose sur la Chili et l'île. Les us et coutumes, la vie là-bas, le paysage... j'ai trouvé tout ça magnifique, ça donne juste envie de s'y rendre soi-même. 

 

L'histoire. C'est avec beaucoup d'émotions  que j'ai suivi la vie de Maya qui bascule au moment le plus tragique de sa vie, quand elle perd son Popo (son grand-père de cœur) Il représentait tout pour elle. J'ai d'ailleurs complètement fondu devant cette belle relation qui les a autrefois unie tous les deux. 

 

Après le décès de son grand-père, Maya commence à faire de mauvais choix, parce qu'elle ne sait pas comment se comporter face à cette perte, elle en attendait surement beaucoup de sa Nini (sa grand-mère) mais cette dernière était tout aussi terrassée et n'a pas vu dans quoi sa petite fille s'est fourrée. Et quand elle a ouvert les yeux, c'était trop tard puisque Maya n'avait plus de limites. Elle continuait à faire ses conneries, elle s'est échappée du centre de désintoxication et c'est en arrivant à Las Vegas que tout bascule. Elle se fait repérer par Brandon Leeman, un trafiquant qui lui propose de travailler pour elle. Puis c'est drogue à gogo, alcool qui coule à flot, agression, viol etc... 

 

jusqu'au jour ou sa nini l'envoi à Chiloé pour la protéger, la cacher de ceux qui cherchent à la tuer, parce qu'elle sait beaucoup de choses. Et c'est là-bas qu'elle va apprendre d'une part à reconstruire sa vie et d'autre part, apprendre des tas de choses qui vont changer sa vie et sa vision des choses. Bon je vous donne les grandes lignes sans trop vous en dire pour que vous puissiez découvrir par vous même ce magnifique ouvrage, si bien entendu, vous aimez ce genre de roman. 

 

Pour finir quelques mots sur la plume de l'auteure. Magnifique. Sublime. J'ai trouvé l'écriture fluide, le roman se lit presque tout seul. J'ai beaucoup aimé les comparaisons que l'auteure fait, parce exemple quand elle compare la reconstruction de la vie de Maya à la pousse d'une plante en décrivant étape par étape pour qu'au final la fleur (Maya) s'épanouisse à nouveau... Une phrase aussi que j'ai trouvé juste magnifique, je vous la cite : "Écrire, c'est un peu comme rouler à bicyclette, ça ne s'oublie pas, même si on ne pratique pas pendant des années."

 

   En conclusion, j'ai trouvé dans ce roman tout ce que j'aime, des personnages charismatiques et haut en couleur, un décor bien planté, une histoire qui tient la route. Si vous aimez le genre, je vous le conseil vivement. 

 

Petite parenthèse, si vous tombez sur ce roman dans une librairie, ne vous faite pas trop à la quatrième de couverture (qui n'a pas le même résumé que sur la toile) j'ai trouvé celui présent sur la toile plus parlant.  

Photos :

Ma note : 20/20                           ♥♥♥♥♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire