14 déc. 2013

Les enfants de la liberté de Marc Levy



Les enfants de la liberté

Couverture Les Enfants de la liberté Titre : Les enfants de la liberté
Auteur : Marc Levy
Année  de sortie : 2008
Nombre de pages : 369
Éditeur : Pocket
Genre : Contemporain
Prix : 7 € 60

Résumé :

On est tous l'étranger de quelqu'un.

Jeannot,
Tu leur diras de raconter notre histoire, dans leur monde libre. Que nous nous sommes battus pour eux. Tu leur apprendras que rien ne compte plus sur cette terre que cette putain de liberté capable de se soumette au plus offrant. Tu leur diras aussi que cette grande salope aime l'amour des hommes, et que toujours elle échappera à ceux qui veulent l'emprisonner, qu'elle ira toujours donner la victoire à celui qui la respecte sans jamais espérer, la garder dans son lit. Dis-leur Jeannot, dis-leur de raconter tout cela de ma part, avec leurs mots à eux, ceux de leur époque. Les miens ne sont faits que des accents de mon pays, du sang que j'ai dans la bouche et sur les mains.

Mon avis :

Le titre, le résumé, le sujet, trois éléments importants qui m’ont donnés envie de lire ce livre et d’enfin le sortir de ma PAL. Et plus encore, le fait que je l’ai glissé dans mon challenge « Cold Winter » parce que j’en avais lu plusieurs critiques positives.

Des les premières pages, j’ai été happé par le sujet et par le fait que le narrateur s’adresse directement à nous pour nous compter combien lui et ses ami(e)s se sont battus pour notre liberté en espérant y gouter un peu eux aussi.

Mais voilà, pour le reste, rien n’y a fait. Je n’ai pas réussit à entrer complètement dans l’histoire, je ne suis pas non plus arrivée à m’attacher aux personnages… Sauf peut-être celui de Marcel, même si j’ai trouvé que l’auteur ne s’attardait pas trop sur son cas… Pourtant, j’aime vraiment lire ce genre de récit, pour connaitre notre passé, pour apprendre au-delà des cours que l’on a pu nous enseigner à l’école…

J’ai senti un certain détachement de la part de ce personnage qui raconte les faits comme s’il n’avait pas vraiment vécu lui aussi cette guerre… Ou bien comme si conter cette histoire était juste pour lui une ultime mission à accomplir dans laquelle, il a fait exactement ce qu’on attendait de lui, mais sans s’y mettre les sentiments appropriés. En fait, j’ai ressenti cela comme une leçon…

Sans compter le fait que tout au long de ma lecture, j’ai également ressenti un certain ennui par rapport aux évènements qui se déroulaient si lentement et si éloignés les uns des autres… Je me rends compte que j’attendais plus de cette lecture…

Je ne saurais dire si c’est parce que je lis beaucoup de livre qui traitent de ce sujet que j’ai trouvé celui-là moins bon que les autres ou si c’est du au fait qu’en général, je n’arrive pas avec cette auteur qui jusqu’à présent, ne m’a tant convaincu que cela dans ses écrits… Le seul livre de l’auteur que j’ai pu apprécier a été « Le voleur d’ombres »…

Ma note : 11/20                                 ♥♥

1 commentaire:

  1. Le résumé est alléchant,mais après si tu dis qu'il y a des passages ennuyeux et que "un certain détachement de la part de ce personnage qui raconte les faits comme s’il n’avait pas vraiment vécu lui aussi cette guerre…" je ne pense pas le même dans ma wishlist

    RépondreSupprimer