17 avr. 2013

Albert Nobbs de George Moore

Couverture Albert Nobbs
Titre : Albert Nobbs
Auteure : George Moore
Nombre de pages : 93
Edition : Pocket
Genre : classique 
Prix : 1,50 €




Résumé :Quel singulier destin que celui d'Albert Nobbs ! Majordome à l'hôtel Morrison, il y est apprécié pour sa discrétion et son efficacité. Mais, pour pouvoir travailler, Albert doit dissimuler un singulier secret. Sous ses vêtements masculins se cache depuis trente ans une femme travestie en homme. Alors qu'un ouvrier découvre l'imposture, Albert choisit pour la première fois de sa vie de réaliser un de ses rêves...
Confusion des sentiments et questionnement sur l'identité, l'histoire d'Albert Nobbs dans le Dublin de la fin du XIXe siècle se révèle d'une étonnante modernité.


Mon avis : lecture courte. Triste. j'ai eu beaucoup de peine pour cette femme qui a décidé de se faire passer pour un homme et qui du coup a raté sa vie de femme. Albert Nobbs est majordome, personne ne sait qu'il s'agit d'une femme jusqu'au jour ou Hubert Page vient travailler dans l'hôtel et partage sa chambre. Hubert découvre le secret Albert mais n'est nullement choqué puisque celui-ci partage le même. Et oui, Hubert Page est aussi une femme. Au moment, ou Hubert page raconte comment elle a pu rencontrer sa femme et vivre avec elle, Albert eu subitement l'envie de réaliser son rêve (ouvrir un tabac). Et comme Hubert, elle voulait avoir sa femme aussi. Et c'est dans la recherche de cette dernière que les choses se passe plus ou moins bien. 
Cette histoire assez simple mais tout de même originale, nous laisse  découvrir un personnage atypique (joué à l'écran par Glenn Close) et attachant. j'ai trouvé cette lecture intéressante mais j'ai trouvé cela dommage (et triste bien entendu) la mort d'Albert. Je trouve que ça a donné une fin brutale à l'histoire avant la fin de l'histoire elle même. J'aurais beaucoup aimé que Hubert et Albert se retrouvent toutes les deux. Car Albert n'était pas franchement heureuse dans cette hôtel. Ce n'est pas coutume de dire cela, mais j'ai trouvé le film bien plus intéressant que le livre lui-même. D'abord parce que Glenn Close y a joué parfaitement. Et ensuite, parce que le film est bien plus complet. Le réalisateur, s'est permis d'ajouter quelques scènes plutôt réussies tout en respectant le fil de l'histoire. Et j'ai trouvé ça très bien fait. Mais le livre reste tout de même une très bonne lecture.

♥♥♥♥
Ma note : 16/20 


prochaine chroniques :


  Couverture Le Voisin Editions France Loisirs 2011   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire