1 juin 2013

Room d'Emma Donoghue




Couverture Room
Titre : Room
Auteure : Emma Donoghue
Nombre de pages : 454
Édition: Le livre de poche 
Genre : Drame, contemporain    
Prix : 7,60 €


Résumé : Sur le point de fêter ses cinq ans, Jack a les préoccupations des petits garçons de son âge. Ou presque. Il ne pense qu’à jouer et à essayer de comprendre le monde qui l’entoure, comptant sur sa mère pour répondre à toutes ses questions.
Cette mère occupe dans sa vie une place immense, d’autant plus qu’il habite seul avec elle dans une pièce unique, depuis sa naissance. Il y a bien les visites du Grand Méchant Nick, mais la mère fait tout pour éviter à Jack le moindre contact avec ce personnage. Jusqu’au jour où elle réalise que l’enfant grandit, et qu’elle ne va pouvoir continuer longtemps à entretenir l’illusion d’une vie ordinaire. Elle va alors tout risquer pour permettre à Jack de s’enfuir.

 
Mon avis  : En lisant le résumé en quatrième de couverture, j'étais loin d'imaginer ce que l'histoire nous réservait. Puis, j'ai commencé à lire les premières pages et plus j'avançais, plus je me demandais ce que tout ça pouvait bien signifier... était-ce une plaisanterie… de mauvais goût ?
 
Beaucoup de questions ont commencé à me tarauder l'esprit. A commencer par le choix de l'auteur pour son jeune narrateur. Pourquoi a-t-elle décidée de donner la parole à un enfant de 5 ans pour raconter une histoire d'adulte et qui en parallèle ne semblait pas avoir de lien avec le résumé. Et qui d’ailleurs, ne nous conduisait nulle part. Assez déroutant n’est-ce pas ? Puis, pourquoi cette pièce ? Qu'ils faisaient-ils ? Pourquoi n'en sortaient-ils pas ? Qui diable était ce Grand Méchant Nick ? Pourquoi y étaient-ils tout simplement ? Bref beaucoup de questions donc, et pas une once de réponse durant les quelques 100 premières pages (approximativement). Je vous sens tout aussi perdu que moi là, non ? je vous rassure, c’est normal. 

Où donc l’auteure a cherché à nous mener ainsi ? Un début de récit plutôt curieux, des mots d’enfants étonnants et une intelligence enfantine  parfois surprenante et saisissante, malgré une situation déroutante. 

Et puis, au fil des pages, des bribes d’informations commencent à nous être dévoilées. Et à partir de là, c’est la débandade. Les révélations arrivent dans une progression rapide. On sait. C’est le choc. La surprise. On est totalement ébranlé par la situation. Tout ce qui au début de notre lecture nous échappait presque, prend tout son sens. Enfin. Et alors, d’autres questions pointent le bout de leur nez. Comment une chose aussi horrible à pu se produire ? Comment cette femme a-t-elle réussit à survivre et à supporter ça durant toutes ces années ? Dans le fond, l’histoire parait presque banale, mais elle ne l’est pas. Loin de là ! Car je ne vous parle là que de la première partie. 

Deux autres parties nous apprendront comment cette femme et son enfant vont sortir de cette pièce, pour quelles raisons et à quoi leur vie ressemblera une fois hors de cette dernière. Là encore, ça peut paraitre classique et banal et même facile, mais quand on comprend que l’histoire est un véritable drame conté  par la voix de l’innocence, la voix d’un enfant qui ne comprend pas lui-même, pourquoi il n’est plus dans cette pièce ? Pourquoi sa mère lui a fait vivre tant d’épreuves difficiles, lui faisant croire à des jeux pour quitter le seul endroit qu’il n’a jamais connu ? On est alors achevé. En tout cas moi j’en suis sortie ainsi. 

Mais finalement, le plus étonnant ce n’est pas le récit en lui-même. Non. Ceci aurait très bien pu être un thriller insignifiant, usé. Lu et relu des milliers de fois. Le point fort de ce roman c’est le contraste puissant entre une histoire dramatique des plus choquantes et  l’innocence des mots de l’auteure. Un point tout à fait original. 

Ce roman est un vrai coup de cœur. L’auteure à vu juste, une plume étonnante, fragile, parfois drôle et rafraichissante malgré la réalité des faits on ne plus dramatique. Un roman dont les mots resteront gravés indéfiniment dans l’histoire de l’amour d’une mère pour son enfant. 

A lire absolument… absolument… absolument.


Ma note : 20/20 






Ma prochaine Chronique :



2 commentaires:

  1. Merci de m'avoir prévenue de la publication de ta chronique. J'ai pris plaisir à la lire surtout que je vois que comme moi, tu as été chamboulée par l'histoire ! :) Coup de coeur aussi alors ;)
    Je suis contente que tu ais adoré ! Le petit garçon m'a beaucoup émue surtout quand ça l'attriste de ne plus être enfermé dans "cette pièce"..

    RépondreSupprimer
  2. J'ai été scotchée par ce livre. Je pense que c'est en partie du au fait que je ne savais pas du tout de quoi parlait l'histoire avant de me lancer dans sa lecture et que, du coup, la maman m'est un peu apparu comme ces filles maman trop jeunes, camées, limite prostiputées par leur mec franchement pas net... Plus j'avançais dans l'histoire, plus je commençais à comprendre ce qu'il se passait vraiment et plus ça me choquait, parce que "la pauvre fille" aurait très bien pu être moi. Je crois que je ne m'en suis jamais voulu autant d'avoir jugé quelqu'un !
    Bref, une très belle découverte, très émouvante pour moi :D

    RépondreSupprimer