5 mars 2014

Sorry de Zoran Drvenkar



Sorry

Couverture Sorry Titre : Sorry
Auteur : Zoran Drvenkar
Année  de sortie : Juin 2012
Nombre de pages : 498
Éditeur : Le livre de poche
Genre : Thriller
Prix : 7, 60 €

Résumé :

Berlin. Tamara, Frauke, Kris et Wolf se sont connus au lycée. Dix ans plus tard, après une succession de petits boulots, de drames personnels, de défaites diverses et de blessures secrètes, c’est sans trop d’illusions qu’ils abordent la trentaine. Les choses vont néanmoins changer très vite quand ils ont l’idée de créer une agence nommée Sorry, dont l’objet est de s’excuser à la place des autres. Le succès est immédiat, ils aident des hommes d’affaires qui s’estiment s’être mal comportés envers un salarié, un associé ou une entreprise à alléger leurs remords en allant à leur place chercher le pardon auprès de leurs victimes. Tout va pour le mieux jusqu’au jour où un mystérieux assassin désireux de soulager sa conscience en obtenant l’absolution pour les horribles souffrances qu’il inflige décide de recourir aux services de Sorry. C’est le début d’une longue descente aux enfers pour les quatre amis. Pris dans un piège infernal et mortel, ils n’auront d’autre solution que de découvrir au plus vite l’identité et les mobiles de ce tueur qui les manipule et semble parfaitement les connaître.

Mon avis :

Si l’idée de départ concernant la création d’une société qui proposerait de s’excuser à la place de personnes (services réservé aux professionnels et aux entreprises) qui ont du mal avec leur culpabilité m’a énormément plus ainsi que la structure du roman, j’avoue avoir été déçue par la fin qui comprend les explications et les raisons qui nous ont conduits aux faits de l’histoire.

En effet, rien qu’en lisant le quatrième de couverture, j’avais été conquise par le résumé que j’ai trouvé original et assez bien pensé au fil des pages que je tournais.  L’histoire raconte les retrouvailles de quatre amis, dix après avoir quitté le lycée qui décident ensemble de créer une société qui propose à ses clients de s’excuser à leur place parce qu’eux sont trop lâchent pour le faire ou bien parce qu’ils ne savent pas s’y prendre, leur culpabilité étant trop pesante. Tout se passe bien, très bien même, jusqu’au jour ou un client très particulier, leur fait une requête tout aussi particulière… C’est un thriller donc, je ne vous cacherai pas qu’il s’agit de meurtres…

Dés le début du roman, on est directement plongé dans une scène macabre assez originale, je l’avoue en tout cas, moi je n’avais jamais vu ça dans aucun autre roman, je me souviens avoir grimacé plusieurs fois… (En même temps, je ne les ais pas tous lus.) Viennent ensuite, la multitude de personnages dans lesquelles ont se perd un peu au début, mais qu’on fini par repérer grâce à cette structure particulière.

Comme dans tout bon thriller qui se respecte, on commence à se poser mille questions, qui fait ça, pourquoi, comment etc. J’étais totalement plongée dedans. Mais voilà, un premier problème s’est présenter, qui a en partie gâcher  l’accroche que j’avais ressentie. Les longueurs. En faite, on en trouve partout dans le roman. Au début, je me suis dit, ce n’est pas bien méchant, tout ça nous permet de mieux comprendre, de savoir ou on va ou au contraire, cela permet à l’auteur de nous balader un peu avant le coup final. Sauf que je les ais trop ressentis et j’ai eu du mal à avancer par certains moments dans ma lecture.

Pour le coup, je ne me suis pas arrêtée là, je me suis dit, ce n’est pas grave, parfois ça peut mettre un peu de suspense pour bien préparer le final… sauf que voilà, moi la fin m’a totalement déçue. Sincèrement, je m’attendais à quelque chose de tellement grandiose, tellement inattendue et tout aussi original que le reste du roman que j’ai fini par tomber de haut… J’ai trouvé que c’était faible et plat. Le roman, comme je l’ai cité plus haut, commence rudement, même s’il n’en a pas l’air aux premiers abords et fini, je dirais sans laisser de trace…

Et c’est pourquoi ma note est aussi basse. J’aurais pu mettre plus, mais pas avec cette fin que j’ai trouvé trop calme… Pour le coup, le « on fait comme s’il ne s’était jamais rien passé » m’a bien dérangé.

Ceci étant dit, je ne vous le déconseillerai pas, au contraire, il serait mieux que vous vous fassiez votre propre opinion surtout que je fais partie des retissant donc…

Ma note : 11/20                                ♥♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire