2 mai 2014

Terminus Elicius de karine Giebel



Terminus Elicius

Couverture Terminus EliciusTitre : Terminus Elicius
Auteur : Karine Giebel
Date de sortie : 2008
Nombre de pages : 249
Editeur : Pocket
Genre : Policier
Prix : 6,80 €

Résumé :

Toujours le même trajet. Istres-Marseille. Marseille-Istres. Sa mère, son travail. La vie de Jeanne est en transit. Elle l’a contemple en passager. Une lettre suffira à faire dérailler ce train-train morose : « Vous êtes si belle Jeanne. » Glissée entre deux banquettes, elle l’attendait.  Une déclaration. D’amour. De guerre. Car l’homme de ses rêves est un monstre, un tueur sans pitié. Elle sera sa confidente, son épaule. Il sera son âme-sœur, son dilemme. Le terminus de ses cauchemars.

Mon avis :

Même si j’ai trouvé que dans ce premier roman, Karine Giebel retient sa plume par rapport au reste de ses œuvres, j’ai énormément aimé ce livre.

J’entends par là, que ce premier roman est moins glauque que les autres, moins lugubre, moins dur que les autres mais tout aussi délicieux. Karine Giebel sait vraiment user des bons mots pour conter une histoire. Et toujours écrire des histoires avec des fins inattendues et intéressantes.

J’y ais retrouvé toute l’originalité dont s’est faire preuve l’auteure. Une psychologie des personnages très bien définit. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le personnage que camp Jeanne, forte et fragile à la fois. La relation qui se créée entre elle et Esposito. La tension qui monte crescendo au fur et à mesure que l’enquête progresse et que les meurtres tombent de plus en plus.

J’ai beaucoup aimé que l’histoire se passe en partie dans ma ville, Marseille. Même si j’espère que cette histoire de meurtres en série restera bien fictive. Mais aussi voyager en même temps que Jeanne.

Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est la plume de l’auteure tantôt sèche et cruelle tantôt douce et très poétique. J’ai particulièrement apprécié dans ce livre le résumé en quatrième de couverture rempli de jolis jeux de mots.

Si vous ne connaissez pas encore cette auteure, je ne peux faire autrement que de vous dire « Sacrilège » Il faut absolument la découvrir… Et peut-être même commencer justement par ce livre là qui est son tout premier roman pour découvrir la force de sa plume qui détonne au fur et à mesure de ses œuvres.

Ma note : 16/20                           ♥♥♥♥

1 commentaire:

  1. Mon avis rejoint à peu près le tien. Ce n'est pas mon préféré parmi ceux que j'ai lus de l'auteure (Meurtres pour rédemption puis Juste une ombre m'ont un peu plus marquée), mais il s'agit en effet de son premier roman, ce qui peut expliquer cela. Malgré tout, le côté psychologique est là aussi bien développé, et l'attachement aux personnages bien là. J'ai trouvé la lecture appréciable.

    RépondreSupprimer