6 déc. 2013

Va où ton coeur de porte de Susanna Tamaro



Va où ton cœur te porte

Couverture Va où ton coeur te porte Titre : Va où ton cœur te porte
Auteur : Susanna Tamaro
Année  de sortie : 1996
Nombre de pages : 228
Éditeur : Pocket
Genre : Contemporain
Prix : 7€50

Résumé :

Seule dans sa maison battue par les vents d’hiver, une vieille femme qui n’a plus que quelques mois à vivre écrit à sa petite-fille. Avant de disparaitre, elle souhaite resserrer les liens distendus par les aléas de l’existence. Pour cela, elle n’a que des mots. Des mots d’amours ou des mots qui l’entraînent à évoquer sa propre vie. Elle raconte sans pudeur ni complaisance son enfance solitaire, son mariage de raison, la mort tragique de sa fille et parle pour la première fois du seul homme qu’elle ait aimé. Quinze lettres pour crier haut et fort à la jeune génération qu’il faut faire confiance au destin et écouter son cœur…

Mon avis :

Tous les ingrédients semblent avoir été utilisés pour toucher le lecteur. Mais ce ne fut pas mon cas. J’ai eu l’impression en refermant ce roman qu’il manquait quelque chose…

Malgré le peu de pages que contient ce livre et la taille des caractères très importante, j’ai trouvé ma lecture très longue et un tantinet ennuyeuse parce que du début à la fin c’était toujours la même chose…

Mais ce que m’a gêné dans ce roman, c’est le concept, le fait qu’une femme décide enfin de parler avec sa petite-fille (avec qui elle semble avoir coupé les ponts et avec qui elle ne s’entend plus tellement) parce qu’elle se sait condamnée. Alors oui, on ressent quelque chose à savoir cela, sinon ça ferait de nous des lecteurs au cœur de pierre,  mais j’ai trouvé que ça avait été mal amené par l’auteur… 

Le souci que j’ai rencontré, c’est le fait qu’il n’y pas de réels échanges entres cette grand-mère (l’auteure des lettres) et sa petite-fille (la destinataire). L’auteur laisse planer l’idée que la petite-fille a lue ou non les lettres… puisque dans ce roman, on a les lettres mais rien d'autre, ni le début ni à la fin de nous dit si les lettres sont entrain d’être lu ou pas…

Et puis, même si cela pourrait semblait bateau, j’aurais préféré un prologue ou un épilogue qui implique la destinataire de quelque manière que ce soit… Ça commence par une lettre et ça termine par une ultime lettre… Outre la petite-fille, j’aurai aimé voir d’autres personnages dont il est question dans le récit…

Cependant, le livre n’est pas mauvais en soit, c’est une histoire qui se laisse lire et découvrir et qui fait un petit quelque chose quand même…

Peut-être faudra-t-il que je lise la suite car, il y a un seconde livre, pour découvrir ce qui m’a manqué dans celui-ci.

Ma note : 12/20                                ♥♥♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire