8 déc. 2013

Thérèse Raquin d'Emile Zola



Thérèse Raquin

Couverture Thérèse Raquin Titre : Thérèse Raquin
Auteur : Emile Zola
Année  de sortie : juin 2012
Nombre de pages : 287
Éditeur : Pocket
Genre : Classique
Prix : 1 € 55

Résumé :

A vingt-sept ans, en 1867, Emile Zola ne s’est pas encore attaqué aux Rougon-Macquart, son œuvre géante. Comment s’imposer « quand on a le malheur d’être né au confluant de Hugo et de Balzac » ? Comment récrire la comédie humaine après ce dernier ?
Mais ses tâtonnements sont brefs. Thérèse Raquin, son premier grand roman obtient un vif succès.
Thérèse a été élevée par sa tante dans le but d’épouser son cousin, un homme au tempérament maladif. Bientôt, elle ne supporte plus cette vie cloîtrée, ni ce sinistre passage du pont-Neuf où Mme Raquin installe sa mercerie.  Toute sa sensualité s’éveille au contact de Laurent, un peintre raté dont elle devient la maîtresse. Les amants décident de noyer le mari.
L’âpreté, la sexualité, le crime. Zola est déjà Zola dans ce mélange puissant de roman noir et de tragédie, dans cet implacable réalisme social et humain.

Mon avis :

Thérèse Raquin fut une lecture très intéressante. Outre le fait qu’on y découvre au moins deux personnages hauts en couleurs (je vous laisse découvrir lesquels) Il sera facile d’apprécier la plume de l’auteur et la manière avec laquelle il va faire dégringoler la vie de ces deux individus. Un autre personnage aura aussi toute son importance, Madame Raquin qui sera témoin de cette dégringolade… dans la seconde partie du roman…

C’est d’ailleurs cette partie là, qui m’a le plus intéressée, captivée et donnée envie de lire plus vite pour connaître le dénouement de l’histoire auquel on ne s’attend absolument pas… En tout les cas, moi j’ai été très surprise par cette fin inattendue.

Comme l’explique si bien le résumé, on croisera ici le personnage de Thérèse, une jeune femme qui grandira chez sa tante et qui à l’âge de 18 ans se trouvera mariée à son cousin. Mais Thérèse s’ennuie et trois ans plus tard, elle entreprend de devenir la maîtresse de Laurent, un de leurs invités… tout se passe bien jusqu’au jour ou l’idée de tuer le mari se profile à l’horizon… commence alors la seconde partie du roman ou tout l’intérêt de l’histoire de dessine petit à petit…

Même si  le roman semble par moment un peu longuet de par les descriptions interminables de chaque scène qui se déroule dans l’histoire, c’est un récit qui se lit très bien, qu’on apprécie à sa juste valeur et qu’il me semble est à découvrir… ne serait-ce que pour sa fin…


Ma note : 16/20                                ♥♥♥♥

4 commentaires:

  1. J'ai lu Therese Raquin au lycée. Je ne sais pas si j'étais trop jeune pour le lire ou tout simplement que je n'accroche pas au style de Zola mais je n'ai pas du tout aimé ce livre. J'ai du le finir car il était pour les cours mais je ne l'ai pas du tout apprécié. Je trouve qu'il est criblé de cliché sur tout le monde ! Je ne me souviens pas exactement des détails mais je me souviens qu'il était dit que Therese était comme ceci ou comme cela et donc était vouée à tromper son mari sous prétexte qu'elle était originaire d'Algérie (si je me souviens bien c'est Algérie) et donc que "ces gens la" ont des instincts différents. Bref je n'ai pas non plus aimé les détails sordide de description du cadavre en putréfaction suite à la noyade. C'est ce dont je me souviens mais bon j'avoue l'avoir lu il y a maintenant quelques années donc je n'en ai pas un souvenir vraiment très précis. Peut être devrais-je tenter un autre Zola

    RépondreSupprimer
  2. J'adore le style de ton article (je viens de découvrir ton blog). Pourrais-tu me donner un coup de main pour le design de mon blog ? Par exemple les rubriques que tu as faites sur les côtés j'aimerais aussi pouvoir faire comme toi, mettre des images mais je ne sais pas comme faire... Quand je met une image avec un lien associer je dois lui donner un titre... Bref si ça ne te dérange pas pleaseeee :)

    RépondreSupprimer
  3. Thérèse Raquin marquera à jamais mon année de seconde au lycée. Quoi qu'un peu longuet en terme de description, l'histoire de base est très bien décrite et j'ai vraiment aimé voir les évolutions des différents personnages.

    RépondreSupprimer
  4. Thérèse Raquin marquera à jamais mon année de seconde au lycée. Quoi qu'un peu longuet en terme de description, l'histoire de base est très bien décrite et j'ai vraiment aimé voir les évolutions des différents personnages.

    RépondreSupprimer