27 févr. 2014

La fille de braises et de ronces de Rae Carson



La fille de braises et de ronces

Couverture La fille de braises et de ronces, tome 1 Titre : La fille de braises et de ronces
Auteur : Rae Carson
Année  de sortie : Février 2012
Nombre de pages : 400
Éditeur : Collection ‘R
Genre : Romance fantasy
Prix : 14 € 90

Résumé :

Princesse d’Orovalle, Elisa est l’unique gardienne de la Pierre Sacrée. Bien qu’elle porte le joyau à son nombril, signe qu’elle a été choisie pour une destinée hors norme, Elisa a déçu les attentes de son peuple, qui ne voit en elle qu’une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée…

Le jour de ses seize ans, son père la marie à un souverain de vingt ans son ainé. Elisa commence alors une nouvelle existence loin des siens, dans un royaume de dunes menacé par un ennemi sanguinaire prêt à tout pour s’emparer de sa Pierre Sacrée.

Délaissée, humiliée, la princesse devra s’affirmer au milieu des intrigues de la cour, du grondement d’une guerre inévitable et des mirages de l’amour.

Il lui faudra puiser en elle le courage nécessaire à sa survie et à celle de son peuple. Accepter enfin d’être l’Elue de son propre destin…

Mon avis :

Je ne fais pas souvent cela (ben oui sinon c’est la ruine assurée…), mais j’ai décidé d’acheter « La fille de braises et de ronces » parce que tout le monde l’a lu  (peut-être parce que c'est la collection ‘R aussi… « Sourie légèrement») M’enfin, une fois entre mes mains, je m’intéresse de plus près à la quatrième de couverture que je trouve plutôt intéressant et je fini même par m’accrocher à ce qui est marqué tout en bas, « Unique, intense… A lire absolument. »

Je ne saurais dire si ce livre est unique, je ne lis pas souvent ce genre là, même si je le trouve de plus en plus tentant…  En revanche, je ne suis entièrement pas d’accord avec l’adjectif « Intense ». Je n’ai pas trouvé une once qui fait appel à de « l’intense ». Par ailleurs, je n’ai pas complètement été captivée par cette histoire à laquelle j’ai trouvé qu’il manquait de la matière, des explications… Les choses se passe et point !

Par ailleurs, un élément m’a considérablement déplu (même s’il semble avoir plus à beaucoup) concernant le personnage d’Elisa… On la présente au début comme une anti-héroïne, le genre de personnage qui ressemble à madame tout le monde, oui d’accord pourquoi pas… Mais tout le tintouin  qui s’est jouait autour de son poids, de son comportement qui y est lié finalement m’a laissé perplexe. Quand j’ai refermé le livre, la première chose à laquelle j’ai pensé ce fut : « Elisa était grosse et moche, tout le monde s’en fichait, maintenant qu’elle est MINCE et belle, c’est devenue l’héroïne que le destin à promis. » Même à la fin, son pseudo mari fini par l’aimer alors qu’au début on comprend très vite qu’il n’en avait rien à carrer…

Au-delà de ça, il y a quand même tout ce passage, à partir du moment où Elisa se fait enlever, jusqu’à ce qu’elle revienne dans son royaume que j’ai beaucoup apprécié. Notamment la traversée du désert, le moment passé avec le groupe, Humberto (il me manque déjà), Cosmé (même s’il fut difficile de la cerner au début), Bélen et tout les autres…

En ce qui concerne la fameuse Pierre Sacrée, j’avoue avoir été déçue qu’elle fût utilisée si tard dans l’histoire, je m’attendais à ce qu’elle soit aussi présente qu’un personnage récurrent… Cependant, j’ai très envie de découvrir la suite dans laquelle j’espère, qu'il y aura plus d’explications, et un peu de ce fameux « intense » promis…

Ce livre a été lu dans le carde 
du challenge, je t'aime moi non plus... 

 

Ma note : 14/20                                ♥♥♥

2 commentaires:

  1. Je comprends ce que tu veux dire quand tu dis : « Elisa était grosse et moche, tout le monde s’en fichait, maintenant qu’elle est MINCE et belle, c’est devenue l’héroïne que le destin à promis. », c'est vrai que c'est un peu débile mais j'ai quand même adoré que l'auteure apporte la thématique du poids à l'histoire, c'est tellement rare ! Je pense seulement qu'il n'a pas forcément été bien abordé...

    RépondreSupprimer
  2. Oui c'est vrai au début j'ai trouvé cela très bien qu'enfin un auteur en parle mais voila, comme tu dis, ça n'a pas été bien abordé. J'espère que sur le tome 2 l'idée est mieux agencée.

    RépondreSupprimer