11 nov. 2013

Le silence des vivants de Jacques Baudouin


Le silence des vivants

Couverture Le Silence des Vivants Titre : Le silence des vivants  
Auteur : Jacques Baudouin
Année  de sortie : 2013
Nombre de pages : 358
Éditeur : Robert Laffont
Genre : Thriller
Prix : 21 € 
Particularité : J’ai reçu ce livre en service presse, je remercie les éditions Robert Laffont et le site Babélio pour l’envoi et pour le partenariat. 
Résumé :
Ancien tueur des services spéciaux devenu moine cistercien, déchiré entre son mysticisme et une violence qu'il aurait voulu oublier à jamais, Théo Zeldner est appelé pour une dernière mission.

Six Français sont retrouvés sauvagement assassinés sur le site d'une mine de coltan, à l'Est du Congo, leur chair balafrée gravée de la mention « Meure la France ». Émoi au Quai d'Orsay, au QG des services secrets et jusque dans les plus hautes sphères élyséennes. Le nouveau Président est furieux, et impatient : derrière ce meurtre se profile une affaire d'État aux conséquences explosives pour sa majorité. Si la presse s'en empare... et la presse va vite, de nos jours. Un seul homme est en mesure de se rendre sur place afin d'arrêter avant qu'il soit trop tard la machine infernale que ce meurtre en série a mise en branle. Or cet homme est devenu moine. Rattrapé dans son monastère par la fureur du monde et la guerre secrète qui se livre pour les métaux rares en Afrique, Théo Zeldner va ainsi devoir affronter les démons de son passé et interrompre son dialogue avec Dieu. Raison d'État oblige...

Mon avis :

Parmi tous les  titres que proposait le site Babélio, un seul à attiré mon attention et pour une fois, j’étais présente très tôt, dès 8 h 30 (oui, oui) pour pouvoir choisir « le silence des vivants de Jacques Baudouin » que j’avais déjà repéré quelques jours plutôt...

Une couverture très alléchante, un résumé très tentant, un titre plus que mystérieux et en plus l’appellation « Thriller »… je ne pouvais tout simplement pas passer à côté.  Et je ne regrette absolument pas ce choix, car mise à part le côté politique un chouia trop présent et une cadence rythmique un peu lente, J’ai beaucoup aimé cette lecture.

Dans un premier temps, j’ai vraiment aimé faire la connaissance de Théo Zeldner, un personnage assez atypique qui plaque tout pour devenir moine. J’ai trouvé très intéressant le fait qu’on aille le sortir de la pour une ultime mission, même si pour le coup, ça s’est passé un peu vite par rapport au reste de l’histoire. Mais il est le genre de personnage auquel on s’attache, malgré un passé trouble qui lui a fait commettre des actes pas très catholiques… (Sans vouloir faire de jeu de mots)…

J’ai beaucoup apprécié que l’auteur ne fasse pas de ce personnage torturé un héros à proprement parler… C’est un être humain qui à commis des erreurs, qui a peur, qui a des doutes qui ne veut pas mourir et prend la fuite quand il faut prendre la fuite etc... Mais qui fait ce qu’il a faire parce qu’il sait ce qu’il fait…

Par ailleurs, Même si pour moi la politique est équivalente à du chinois, j’ai beaucoup aimé cette intrusion dans les coulisses où nous glisse l’auteur au fur et à mesure que se déroulent les dessous de l’histoire de France aujourd’hui. Je dis aujourd’hui, car l’auteur à choisi un thème d’actualité…
Je n’ai cependant pas été étonné par le comportement des potiliciens qui comme nous le savons tous ne cherchent qu’a s’en mettre pleins l poches au vu et su de tous…

Enfin, J’ai trouvé la plume de l’auteur intéressante et claire. Son roman est très bien construit et très instructif même si j’ai trouvé qu’au final, ça manquait de punch, de puissance, de suspense d’actions etc… cependant, ça n’a rien enlevé à l’intérêt de l’histoire et je serais très curieuse de lire ses autres romans.

Ma note : 16/20                                ♥♥♥♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire